Accueil La Commune Communiqué de presse envoyé ce jour au Bien Public par monsieur Mangione, ancien conseiller Municipal de Clémencey. Merci de son soutien !

Communiqué de presse envoyé ce jour au Bien Public par monsieur Mangione, ancien conseiller Municipal de Clémencey. Merci de son soutien !

0
120

Dijon, le 3 novembre 2018

LA COMMUNE PERMET LA DÉMOCRATIE AU PLUS PRÈS DES CITOYENS

 

Ayant eu l’honneur d’être adjoint au Maire (1995/2000) de CLEMENCEY 21220, je me sens solidaire des habitants des villages de Clémencey et Quémigny-Poisot qui refusent la disparition des deux communes pour n’en faire qu’une. (Voir Le Bien Public du 1/11/2018)

Tous les arguments avancés par les partisans de cette fusion ne seraient qu’économiques, souvent inexpliqués voire inexactes. (Rien n’empêche les deux municipalités d’être solidaires dans divers actions, travaux et prestations diverses afin d’obtenir les meilleures conditions de financement ou de subventions, sans oublier l’Intercommunalité existante, sans pour autant perdre leur identité).

Les motivations réelles me semblent ailleurs, éloignées des réels besoins individuels et collectifs des habitants. Sinon pourquoi refuser l’organisation d’un référendum qui serait le signe d’une volonté de permettre la libre expression de tout le monde.

C’est cette absence de réflexion sur la démocratie qui crée une légitime inquiétude. La fusion projetée ne peut que porter atteinte à cette liberté de base qu’est la commune issue de notre 14 juillet 1789 et proclamée le 14 décembre 1789.

En effet, chacun des deux villages comptant 11 conseillers municipaux dont le maire, soit 22 élus par les habitants des deux communes la fusion ferait disparaître onze élus dont un maire.

Ce qui réduirait et priverait d’autant la représentation de la diversité d’expression des habitants. Ce serait aussi moins de délégués à la communauté de communes, moins de délégués pour l’élection des sénateurs, etc., etc.

Moins de conseillers = moins d’expressions plurielles libres, moins de droits pour représenter et exprimer la diversité des opinions et points de vue que ce soit sur la gestion, les meilleurs choix à faire au service du village et de tous ces habitants, sans parler des dégâts sur la mémoire collective des anciens et de leurs familles.

LE MOINS EN DÉMOCRATIE EST TOUJOURS UN DANGER.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par quemignyclemencey
Charger d'autres écrits dans La Commune

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Prochaine réunion de nos Conseils Municipaux : une mascarade.

La prochaine réunion du Conseil Municipal de la commune de Quemigny Poisot aura lieu comme…