Accueil Pour information REPORTERRE : 3ème article sur la méthanisation

REPORTERRE : 3ème article sur la méthanisation

1
157

Le quotidien de l’écologie titre :  Mal maîtrisée, la méthanisation risque d’accélérer la concentration des fermes

La méthanisation permet de produire du méthane à partir des effluents agricoles. Elle constitue ainsi une nouvelle source d’énergie et dégage de nouveaux revenus pour les éleveurs. Elle ne présente donc a priori que des avantages.  Sauf que cet article de REPORTERRE  ainsi que l’observation de ce qui est fait dans d’autres pays, en particulier l’Allemagne, doivent très sérieusement nous mettre en garde.

La principale cause pour l’engouement sur la méthanisation, derrière les discours bien-pensants sur l’écologie, le renouvelable, le durable, etc… , est l’appât d’un gain prometteur pour les agriculteurs. Ceci dit, on peut le comprendre au vu des faibles revenus des éleveurs. Mais les conséquences de cela, à grande échelle, présente des risque important :

Nous l’avons vu à la lecture des précédents articles de REPOTERRE, il existe le risque écologique au niveau des sols et des nappes phréatiques, et ensuite, un risque de nuisances pour les habitants (trafic routier, odeusr..) Mais, au delà de ça,  il y a le risque d’une multiplication non raisonnée de méthaniseurs et, à terme,  de nombreuses terres seront exclusivement consacrées à la culture pour les digesteurs. « Avec le CSNM, nous avons fait le calcul à partir des projections de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Si les objectifs gouvernementaux sont atteints, l’équivalent de trois départements seront consacrés à 100 % aux cultures intermédiaires (avoine, orge, etc.) pour alimenter les méthaniseurs. Et lorsque nous n’aurons plus assez de place pour les élevages, nous importerons des effluents à l’étranger. C’est ce qu’a fait l’Allemagne en achetant des effluents en Pologne. On marche sur la tête ! » dit un professeur  de l’Agro Campus de l’Ouest, en Bretagne, ,qui cite à l’appui de ses propos un documentaire d’ARTE qui date de 2013. (ce documentaire s’appuie sur des enquêtes menées aux quatre coins du monde montrant que certaines énergies décriées comme telles ne sont pas vraiment vertes).

Pour Jean-Marc Thomas, porte-parole de la Confédération paysanne de Bretagne, « la méthanisation ne répond absolument pas aux besoins des agriculteurs. Le besoin premier est une juste rémunération. Le choix politique est d’aller vers la méthanisation pour trouver un complément de revenus pour ceux capables d’investir, et pas de prendre le problème à la racine : des prix trop faibles, non rémunérateurs ». Ainsi, certains lâchent l’élevage pour aller vers la méthanisation…. et les élevages restant se tournent, non plus vers la production de lait ou de viande, mais vers la méthanisation. Certains, même se créent  uniquement pour alimenter le digesteur. La méthanisation devient l’activité principale de l’agriculture.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par quemignyclemencey
Charger d'autres écrits dans Pour information

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Communiqué de presse envoyé ce jour au Bien Public par monsieur Mangione, ancien conseiller Municipal de Clémencey. Merci de son soutien !

Dijon, le 3 novembre 2018 LA COMMUNE PERMET LA DÉMOCRATIE AU PLUS PRÈS DES CITOYENS  …