Accueil La Commune LA VERITE SUR LA MODIFICATION SIMPLIFIEE DU PLU

LA VERITE SUR LA MODIFICATION SIMPLIFIEE DU PLU

0
133

Avec le nouveau PLU, toutes sortes d’installations agro-industrielles auront la possibilité de s’installer et de s’agrandir, sur toute la zone A (zone agricole) de Quemigny-Poisot sans restriction ni de nombre ni de taille car rien n’est prévu à ce sujet dans le nouveau règlement.

Ni le conseil municipal, ni les habitants de Quemigny-Poisot, ne pourront s’opposer à l’installation d’élevages industriels (de porc, de volailles…), d’usines à méthane, de silos ou de tout établissement « en lien avec l’activité agricole »

Au prétexte de permettre  « l’installation d’élevages dont le nombre d’animaux dépasse le seuil fixé par le règlement sanitaire départemental ou un besoin de stockage de paille en volumes élevés »  le conseil municipal supprime la protection contre les ICPE que contenait notre PLU pour toute la zone agricole de Quemigny-Poisot.

 QU’EST-CE QU’UN ICPE ?  « une installation exploitée ou détenue par toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui peut présenter des dangers ou des nuisances pour la commodité des riverains, la santé, la sécurité, la salubrité publique, l’agriculture, la protection de la nature et de l’environnement, la conservation des sites et des monuments » Ces installations étaient interdites jusqu’à présent.Or, les raisons environnementales qui ont présidé à cette interdiction sont les mêmes aujourd’hui qu’hier,  d’autant que la zone A s’approche au plus près des habitations.

En acceptant de sacrifier cette protection nous acceptons de subir les nuisances qui seront générées par de tels établissements : dégradation attendue de notre environnement et de notre qualité de vie, un développement touristique compromis (gîtes…), et une perte potentielle de valeur de nos maisons.

Devant l’importance des changements induits par cette « modification simplifiée » chacun peut donner son avis sur le cahier de consultation que la mairie a obligation de tenir à la disposition des habitants.  Il faut impérativement refuser de sacrifier cette protection environnementale importante au profit de quelques-uns et au détriment de tous.

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par quemignyclemencey
Charger d'autres écrits dans La Commune

2 Commentaires

  1. Huberdeau Gérard

    27 mars 2019 à 9 h 20 min

    En tant qu’habitant d’une commune proche et responsable de la publication « l’Echo d’Urcy » je me ferai l’écho de votre résistance dans notre prochaine édition.

    Répondre

    • quemignyclemencey

      27 mars 2019 à 9 h 33 min

      Merci de ce soutien

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les commissions participatives

Monsieur Roussel nous propose des commissions participatives pour l’étude de la méth…