Accueil Pour information Un maire et des conseillers comme on aimerait en avoir à Quemigny-Poisot et à Clémencey

Un maire et des conseillers comme on aimerait en avoir à Quemigny-Poisot et à Clémencey

0
82

Un conseil municipal exemplaire que celui de Bard-les-Epoisses. Un maire et des conseillers comme on aimerait en avoir à Quemigny-Poisot et à Clémencey. Malgré les avantages financiers alléchants (150 000€ de mesure compensatoire versés par l’entreprise et 15 000€ par an de taxes, impôts et contributions (IFER, CET, foncier) le conseil municipal a décidé que le choix incombait aux habitants. Après débats ils ont choisi de dire non au projet de 5 éoliennes de 2 MW. Prenez-en de la graine messieurs les conseillers de Clémencey et de Quemigny-Poisot.

(extraits de l’article du BP ci-dessous)

Bard-lès-Époisses : consultés, les habitants ont dit majoritairement non aux éoliennes.

Êtes-vous pour ou contre le projet éolien proposé dans le sud-est de Bard-lès-Époisses ? La question a été posée aux 70 habitants par le conseil municipal. Verdict de cette consultation populaire : un non majoritaire, dont les élus ont tenu compte lors d’un vote négatif vendredi. Une initiative plutôt rare : « Au vu des retombées financières pour la commune, qui ne sont pas négligeables, on s’est dit que c’était à étudier », indique le maire Jean-Michel Massé. L’élu a alors proposé, avec l’accord du conseil municipal, d’élaborer un document d’information pour les habitants résidant à Bard-lès-Époisses, en reprenant les avantages et inconvénients (lire par ailleurs). Après quoi, la commune leur a demandé leur avis. Une initiative plutôt rare en haute Côte-d’Or. « Nous avons décidé de consulter la population en décembre. On ne voulait pas que le conseil municipal prenne la décision tout seul. Car cela concerne toute la population », explique Jean-Michel Massé.

Le dépouillement a été effectué vendredi soir par le conseil municipal. Au total, 27 habitants des résidences principales (sur 53) ont déposé un avis. Il y a eu 19 bulletins contre et 8 pour. Après en avoir discuté, le conseil municipal a pris une délibération, qui n’autorise pas Saméole à lancer une étude de faisabilité, enterrant par conséquent le projet éolien. « On n’a pas laissé durer le suspense », glisse Jean-Michel Massé.

À noter que deux des six membres du conseil municipal de Bard-lès-Époisses n’ont pas pris part au vote, étant donné qu’ils étaient concernés par le périmètre du projet éolien.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par quemignyclemencey
Charger d'autres écrits dans Pour information

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Réunions importantes. Il faut y être

Réunion d’information concernant l’installation d’un élevage porcin : à …